Nous sommes des

 

MILLIONS

Des millions à souhaiter l’union des forces écologistes et sociales en 2022

Des millions à vouloir éviter un nouveau duel Macron vs. Le Pen

Des millions à vouloir faire de la transition écologique une priorité

Des millions à exiger une politique de justice sociale
 

Nous sommes des millions dans cet arc humaniste


Nous n’attendons pas l’homme providentiel car il n’y a pas de femme ou d’homme providentiel

Mais nous avons besoin de dépasser la logique de partis en se rassemblant à partir de valeurs communes

La question du programme est un faux problème : les grandes orientations et priorités sont déjà sur la table

Dans les 12 prochains mois, le choix le plus crucial sera celui de la figure capable de véritablement rassembler puis gagner.

Il y a 6 ans à Grenoble, Eric Piolle a réussi à unir les forces écologistes et humanistes, les associations, les citoyens.
Nous pensons qu’il est aujourd’hui notre meilleur atout pour représenter l’arc humaniste au niveau national. 

01/

Il sait rassembler pour gagner

En 2014 Eric Piolle devient le premier en France à emporter la mairie d'une ville de plus de 150 000 habitants avec une liste inédite, rassemblant partis (EELV, LFI), associations et représentants de la société civile. En dépassant la main-mise du PS local sur la ville, la liste a cherché à faire advenir un véritable projet écologiste, citoyen et humaniste. Après six ans de mandat, cette même alliance a suscité à nouveau en 2020 un quasi plébiscite : 47% de voix au premier tour, le meilleur résultat de la gauche dans une grande ville, puis 53% au deuxième tour.
 

Cette dynamique pionnière lancée à Grenoble a essaimé partout en France durant les dernières élections municipales, avec la victoire historique de listes défendant ces valeurs à Marseille, Lyon, Bordeaux, Strasbourg, Nancy, Poitiers, Tours, Besançon, Annecy, etcCe rassemblement large des forces écologistes et sociales dessine une méthode pour la présidentielle.

02/

Il se bat depuis des années pour dépasser la logique de partis

Eric Piolle s'est toujours battu pour le rassemblement large des écologistes et des humanistes :

  • C'est ce qu'il a réussi à faire en 2014 à Grenoble ;

  • Il s'est démené (sans succès) en 2017 pour convaincre J.L. Mélenchon, B. Hamon et Y. Jadot de se retirer au profit d'une candidature de rassemblement autour de Nicolas Hulot ;

  • Il a finalement soutenu J.L. Mélenchon pour la présidentielle de 2017 : une personnalité qui ne disposaient pas du soutien d'EELV, mais dont il a jugé les projets comme étant les plus aboutis sur le plan écologiste et social ;

  • En 2020 à Grenoble, sa liste initialement conduite par LFI et EELV a tendu la main et emmené tous ceux qui partageaient les valeurs humanistes : Génération.s, Place Publique, le Parti Animaliste, Génération Écologie, le Parti Communiste, Ensemble, l’ADES, le Réseau Citoyen, Nouvelle Donne et l’Alliance Écologiste Indépendante.

03/

Il porte des propositions audacieuses dont l'heure est venue

Eric Piolle soutient depuis des années une série de propositions fréquemment évoquées dans le débat public mais trop longtemps mises de côté par manque de courage. Citons trois d'entre elles, parmi d'autres :

  • Fortement engagé pour le  renversement des mobilités  : suppression des lignes aériennes intérieures là où le train peut circuler, développement massif des transports collectifs et du vélo en métropole comme il l'a mis en pratique à Grenoble, réhabilitation des réseaux ferroviaires territoriaux.

  • Militant de longue date pour la  légalisation encadrée du cannabis  pour une triple raison : santé publique (la France présente les pires chiffres d'Europe en termes d'addiction des jeunes, malgré la pénalisation), bon fonctionnement de la police et de la justice (engorgées et démoralisées par la politique actuelle), et sécurité (lutte contre les réseaux et les trafics).

  • Militant pour  un congé de naissance égal  entre les parents pour permettre une autre répartition des tâches, un changement de regard de la société et, in fine, un progrès vers l'égalité femme-homme.

Nous présenterons ses autres propositions au fur et à mesure sur notre page Facebook et notre compte Twitter.

Nous proposerons aussi prochainement un récapitulatif des idées présentées dans son livre "Grandir ensemble: les villes réveillent l'espoir".

04/

Il a obtenu de nombreux succès locaux dans un contexte économique tendu

En arrivant au pouvoir en 2014, Eric Piolle prend la tête de la troisième ville la plus endettée de France, dans un contexte de réduction des dotations d'Etat. Sa liste, composée en majorité de nouveaux-venus en politique, réussit en 6 ans à engranger de tels succès que les Grenoblois sont 47% à leur accorder leur confiance au premier tour des élections suivantes. Parmi les réalisations :

  • disparition des panneaux publicitaires dans l'espace public ; 

  • tarification solidaire pour l'eau, l'électricité et les repas dans les cantines ; 

  • transparence inédite des conseils municipaux ; 

  • création de la première zone à faibles émissions de particules de France ;

  • modulation des subventions d'associations sportives selon le degré d'ouverture à la pratique féminine

  • gratuité des bibliothèques et lancement d'un service de prêt de livres à domicile pour les personnes âgées et à mobilité réduite ;

  • assainissement des comptes publics ; etc.
     

05/

Il défend sans ambiguïté ceux qui luttent pour le climat et un monde plus juste

Eric Piolle s'est engagé à de nombreuses reprises en faveur des luttes importantes ces dernières années. Il a notamment :

  • remis la médaille de la Ville de Grenoble à Cédric Herrou (militant pour l'aide aux migrants) et à SOS Méditerranée ;

  • placé Grenoble dans le Réseau des Villes et Territoires Accueillants (vis-à-vis des migrants) ;

  • retiré la ville du protocole du projet pharaonique de TGV Lyon-Turin malgré les pressions ;

  • sanctuarisé les terres agricoles dans le Plan Local d'Urbanisme ;

  • condamné les évacuations forcées de Notre-Dame-des-Landes ; etc.
     

De façon générale il a manifesté un soutien fort et inconditionnel aux acteurs institutionnels et citoyens œuvrant pour une société plus solidaire.

06/

Il connaît bien l’entreprise (et sait s’opposer quand il le faut)

Il dispose d'une expérience rare en politique : celle du monde de l’entreprise, de ses logiques de fonctionnement, et du rapport de force avec les multinationales. Ancien cadre dirigeant chez Hewlett Packard, il a été licencié par le groupe américain après s'être opposé à un plan de délocalisation en Europe de l'Est, ce qui lui a valu le soutien de centaines de salariés et des syndicats. Cette capacité à résister (pour de bon !) aux lobbys est une nécessité pour pouvoir y opposer une vraie ligne directrice. Ne pas les laisser FER - "Freiner, Édulcorer, Récupérer" : voilà l'enjeu.

« Ce monde des multinationales, je l'ai vu à l'œuvre, j'ai travaillé à l'intérieur. Il n'est pas immobile, mais leur leitmotiv, c'est freiner, édulcorer, récupérer. Tant qu'ils peuvent freiner les normes, ils vont freiner. Quand ils ne peuvent plus, ils vont édulcorer, essayer de vider le sens des lois, gratter trois ans. Et une fois que la majorité culturelle a avancé, ils récupèrent, reculent la barricade de 50 mètres, et ça recommence. » (entretien dans Society)

07/

Il applique lui-même ce qu’il prône

C'est par exemple le cas pour :

  • Le besoin de renouveau démocratique, comme le non-cumul des mandats dont il a fait un engagement : il a démissionné de son poste de conseiller régional à son élection de maire, et a refusé d’être candidat à la présidence de l’agglomération. « La municipalité de Grenoble fait preuve d’une rigueur remarquable quant au non-cumul des mandats ainsi que d’une transparence effective sur les informations administratives » estime l'association Anticor.

  • La nécessité de suivre les recommandations des scientifiques. C'est ce que souligne par exemple la climatologue Valérie Masson-Delmotte, co-présidente du groupe 1 du GIEC : « Certains adolescents en savent plus que le premier ministre de leur pays ou le maire de leur ville. J’ai vu des lycéens lire le rapport 1,5 °C du Giec. Mais je n’ai rencontré qu’un maire l’ayant lu, et essayant de faire le lien avec ses actions locales : celui de Grenoble»

 
 

QUI SOMMES NOUS?

Nous sommes un collectif de citoyennes et citoyens appelant à l’union des forces écologiques et sociales pour la présidentielle de 2022. Éric Piolle nous semble aujourd’hui la personnalité politique la plus à même de rassembler largement pour y parvenir.

Notre démarche est indépendante de tout parti. Faire gagner telle ou telle chapelle ne nous intéresse pas. Nous ne faisons aujourd’hui pas partie de l’équipe d'Eric Piolle.

Notre but est clair : aider à l’émergence d’un arc humaniste capable d’éviter un nouveau duel Macron / Le Pen.

Retrouvez sur cette page nos réponses aux questions fréquentes.

Plus d'info ici 
  • #eppp2022
  • Facebook
 

Le mouvement Et Pourquoi Pas Piolle grandit et évolue.
Pour organiser et préparer l'alternance écologique, rendez-vous sur

"Une certaine idée de demain", une démarche collective impulsée par Eric Piolle.

IDD-logo-horizontal.png